Pourquoi le bégaiement ?

Pourquoi le bégaiement ?

Certains parents ont une fausse idée sur le bégaiement. La plupart d’entre eux pensent qu’il s’agit d’un retard de développement, ce qui n’est pas le cas puisque ce sont souvent les bons élèves qui sont concernés. Il a même été constaté que ce sont les enfants qui veulent toujours trop bien faire qui bégaient. Le bégaiement n’est en aucun cas un trouble du langage. Il ne perturbe pas un enfant qui apprend à lire, il s’agit plutôt d’un trouble de la communication. Dès qu’il s’exprime, l’enfant rencontre beaucoup de difficultés à parler normalement.

Une répétition de mots ou de sons

Pour Geneviève Fily-Paré Orthophoniste à Quebec et Co-fondatrice du centre mosaique, au cours de la période où un enfant commence à apprendre à parler, il se peut que des répétitions de mots ou de sons soient remarquables. Pour le cas des enfants qui bégaient, ces répétitions sont souvent accompagnées d’une tension physique et psychologique très forte. Chez une personne normale, la prononciation des mots se fait naturellement. Le bégaiement, lui, survient lorsque la parole n’est plus considérée comme automatique. Avant de prononcer chaque mot, l’enfant commence à réfléchir à la manière dont il doit le procéder et cela va involontairement provoquer des accidents de paroles. On voit très bien qu’il fait beaucoup d’efforts mais qui sont malheureusement vains pour parler correctement. Dans certains cas, le bégaiement s’accompagne d’autres manifestations problèmes comme des blocages respiratoires, des contractions de certaines parties du visage ou encore d’un détournement du regard.

Geneviève Fily-Paré
Geneviève Fily-Paré
M.Sc.O(C)
Orthophoniste,
Co-fondatrice

Des accidents de paroles périodiques

Chez certains enfants, le bégaiement se manifeste au cours de la rentrée. Celui-ci est perfide, il arrive qu’il s’arrête mais cela ne signifie pas qu’il a disparu pour autant. En effet, il peut revenir d’un coup ou quelques instants plus tard. Il se peut que l’enfant ait un discours un peu hésitant mais qu’il ne s’en soucie pas. Par contre, si le fait qu’il bégaie le préoccupe, il va finir par appréhender chaque prise de parole. Cette appréhension risque de favoriser son bégaiement et il va certainement en souffrir si cela continue. Au final, l’enfant va finir par se replier sur lui-même et fuir tout échange avec les autres. Il finira même par construire sa personnalité d’adulte autour de ce blocage.

Les causes du bégaiement

Plusieurs facteurs peuvent être à l’origine du bégaiement. Il se peut que l’enfant soit victime de différents problèmes comme des troubles de l’acquisition du langage et de la parole, de problèmes psychologiques, etc. Il est aussi possible que l’environnement où se trouve l’enfant soit en cause (parents trop exigeants, rythme d’activités trop intense, rivalités entre frères et sœurs, etc.). Le bégaiement peut aussi surgir suite à un évènement particulier comme un déménagement, une naissance, une scolarisation ou encore un traumatisme affectueux (deuil).

L’orthophonie : le traitement idéal

Selon cet orthophoniste à Québec, il existe plusieurs approches pour traiter le bégaiement. Le programme Lidcombe est notamment une méthode efficace en la matière. Ce programme peut être offert à distance et l’intervention des parents de l’enfant qui bégaie est fortement sollicitée. Le rôle de l’orthophoniste est de superviser l’action et d’aider les familles à cibler les activités à mettre en place pour l’atteinte des objectifs. La détente et le plaisir de l’enfant lors des séances sont alors priorisés. Ainsi, la parole devient plus fluide et les progrès sont visibles au quotidien. Plus tôt la prise en charge est faite, plus tôt le problème sera résolu.